Depuis quelques années, une constatation s’est imposée : plusieurs populations de patients n’ont pas ou plus accès aux cabinets dentaires !

De nombreuses études en ont fait la preuve : la santé buccodentaire est non seulement un indicateur de santé globale mais également un indicateur d’intégration sociale.

Les problématiques liées aux soins des patients à besoins spécifiques sont bien différentes, mais l’objectif est simple : Soigner tous ces patients, en privilégiant, si les conditions le permettent, une prise en charge en cabinet de ville. Et, lorsque cela n’est pas possible, tout mettre en oeuvre pour les diriger vers des structures appropriées : réseaux, services hospitaliers, cabinets référents, …

D’après les estimations de l’INSEE1 et de la DREES2, ces patients seraient entre six et dix millions.

Ce constat a conduit le conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes à ouvrir le vaste chantier de l’accès aux soins buccodentaires en France et c’est le reflet de cette enquête qui est désormais consultable ici.