Éditorial

Chères consœurs, chers confrères,

Cette année s’annonce mouvementée sur bien des fronts. Il reste un gros travail pour l’accès handicapés de certains cabinets.

Puis il y a la contestation des lois qui cherchent à dérèglementer notre profession, celles-ci n’ayant qu’un seul mérite : celui de nous souder, tous syndicats et ordres confondus pour qu’on nous écoute.. Nous avons déjà proposé une formation sur les soins en gériatrie, il nous manque toujours les confrères prêts à porter le projet de réseau type Ehpadent en Haute Normandie.

Un gros chantier nous attend encore, concernant la mise en place de la région Normandie, où sera localisée l’ARS ? Quand auront lieu les élections ? Qui les organise ? etc …