Ils partirent 45 pour ce second tour des élections législatives… Ce sont finalement 26 praticiens libéraux et hospitaliers qui entrent à l’Assemblée nationale dont 19 sous la porteuse bannière macroniste, sur fond de majorité présidentielle absolue (mais moins écrasante que prévu) et surtout d’abstention record.

À elle seule La République en marche (LREM) envoie 16 médecins dans l’hémicycle, soit de loin le plus gros contingent médical : les Drs Marc Delatte (généraliste, Aisne), Delphine Bagarry (généraliste, Alpes de Haute Provence), Jean-François Eliaou (immunologue, Hérault), Thomas Mesnier (urgentiste, Charente), Marie Tamarelle-Verhaeghe (généraliste, Eure), Jean-Pierre Pont (généraliste, Pas-de-Calais), Olivier Véran (neurologue, Isère), Jean-Louis Touraine (immunologue, Rhône), Stéphanie Rist (rhumatologue, Loiret), Michel Lauzzana (généraliste, Lot-et-Garonne), Martine Wonner (psychiatre, Bas-Rhin), Julien Borowczyk (généraliste, Loire), Michel Fanget (cardiologue, Puy-de-Dôme), Philippe Chalumeau (Indre-et-Loire). Chez les Français de l’étranger, les deux médecins LREM en lice sont aussi élus, les Drs Joachim Son-Forget et Anne Genetet.

Dans la majorité présidentielle toujours, l’allergologue Geneviève Darrieussecq est élue sous l’étiquette du MoDEM dans les Landes, de même que le psychiatre Brahim Hammouche en Moselle et l’ORL Cyrille Isaac-Sibille dans le Rhône.

Du côté des Républicains (LR), où 13 médecins étaient en ballottage, c’est la douche froide. Le Dr Sauveur Gandolfi-Scheit est battu en Haute-Corse, de même que le cardiologue Yannick Neuder dans l’Isère, le psychiatre Nicolas Dhuicq dans l’Aube, l’ORL Bruno Gattaz dans l’Isère ou le généraliste Pierre Morange dans les Yvelines. Le Dr Jean-Pierre Door s’en tire d’extrême justesse dans son fief du Loiret où il l’emporte avec huit voix d’avance ! Le médecin biologiste Jean-Jacques Gaultier sort lui aussi vainqueur dans les Vosges, tout comme le chirurgien Jean-Jacques Ferrara en Corse du Sud et Nadia Ramassamy à La Réunion.

Au Parti socialiste, laminé, le Dr Valérie Fourneyron est battue en Seine-Maritime et le Dr Ali Ramlati subit le même sort à Mayotte. Il n’y aura donc plus aucun député médecin socialiste, après l’hécatombe du premier tour ! En revanche, le généraliste divers gauche Christian Hutin est réélu dans le Nord.

Chez les écologistes enfin, le Dr Eric Alauzet (EELV) est reconduit dans le Doubs. Enfin, le généraliste régionaliste Paul-André Colombani sort vainqueur en Corse du Sud.

L’ex ministre de la Santé Marisol Touraine, qui avait gommé toute appartenance au PS, est battue malgré ses efforts soutenus pour s’afficher dans la majorité présidentielle.  À noter aussi l’élimination du frondeur de la Nièvre Christian Paul, un des ex-députés les plus aguerris sur les questions de santé et de protection sociale…

 

Source : le Quotidien du Médecin.