Le 1er juin, conformément à une promesse du candidat Macron, Marlène Shiappa, secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, a annoncé la mise en place, peut-être avant l’été, d’un congé maternité uniformisé, quels que soient le statut ou la profession des femmes concernées.

Ces dernières devraient avoir selon la secrétaire d’Etat, un vrai congé maternité, bien rémunéré, aligné sur le régime le plus avantageux. Une harmonisation vers le haut, soit six semaines de congé prénatal et dix semaines de congé post natal pour un premier enfant, selon l’entourage de Marlène Shiappa, cité par l’AFP.

Le gouvernement travaille à l’élaboration d’un portail numérique unique, sur lequel les femmes pourraient déclarer leur congé maternité, le calcul de leurs indemnités se ferait lui automatiquement.

L’UNAPL s’est félicitée de cette mesure, puisque les femmes représentent 44% de l’effectif total des professionnels libéraux (60% chez les chirurgiens dentistes), et qu’au sein des entreprises libérales, 65% des emplois salariés sont occupés par des femmes.