L’IIRSO, un outil au service de la profession.

Chères consœurs, chers confrères,

 

Les URPS chirurgiens-dentistes libéraux métropolitaines et ultramarines se sont associées dans le cadre d’un projet ambitieux et novateur : L’IIRSO (l’Institut Inter-Régions de la Santé Orale).

L’URPS-CDL de Normandie a donné son plein accord pour participer à ce projet.

Il s’agit bien là d’un véritable outil d’aide à la décision pour les URPS de chirurgiens-dentistes

Le postulat de l’IIRSO est d’obtenir 10 bases de données différentes, reflet de l’exercice et des spécificités propres à chacune des 10 régions adhérentes au projet avec possibilité de fusionner les résultats.

Les éléments sont recueillis, selon le système des quotas et en parfaite adéquation avec les contraintes statistiques « actuelles ». Ces informations reposent sur une série d’indicateurs validés par la Commission Européenne, avec l’aval d’un conseil scientifique de haute qualité.

Elles permettront de déterminer précisément et pour chacune des régions :

  • Au niveau des patients: (de façon non exhaustive)
    • L’Etat de la santé bucco-dentaire de nos patients, leurs attentes, la fréquentation de nos cabinets dentaires ;
    • Les délais d’attente pour l’obtention d’un rendez-vous et leurs disparités selon les régions ;
    • De mieux appréhender les caractéristiques socio-épidémiologiques de la population à l’échelon départemental, régional.

 

  • Au niveau des chirurgiens-dentistes: (de façon non exhaustive)
    • Faire un véritable et sincère « état des lieux » de la profession et de ses acteurs ;
    • Connaître la santé des praticiens eux-mêmes ;
    • Etablir la moyenne de patients traités par jour et par semaine et la durée moyenne passée au fauteuil et aux tâches administratives ;
    • De conforter la prévention, la qualité des soins et permettre de mettre en exergue une nécessaire revalorisation de ceux-ci.

 

Ces deux notions essentielles, relatives aux patients et aux praticiens libéraux, induisent la mise en place de « Chirurgiens-dentistes sentinelles » (900 à l’échelon national, 65 à l’échelon de la région Normandie, déterminés au prorata de la répartition démographique – Les modalités de ces désignations vous seront précisées très rapidement. Elles seront basées sur le volontariat.)

Parallèlement au moins autant de praticiens seront interviewés par voie de sondage (téléphone, mail) il faudra réserver le meilleur accueil aux agents de l’institut AVISO en charge de l’enquête.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la profession ne dispose pour le moment que de chiffres et de statistiques exclusivement fournis par l’UNCAM et les organismes institutionnels.

L’IIRSO offre, par cette étude instantanée, la possibilité de ne plus être tributaires des données statistiques « indiscutables » diligentées précédemment et de pouvoir utiliser des analyses argumentées et en parfaite adéquation avec la réalité du terrain.

Il s’agit aussi d’un projet pour le court, le moyen et le long terme, appelant à la mobilisation et à l’implication de chacun de nous.

Cette étude menée par l’IIRSO doit être finalisée avant fin Novembre, afin de satisfaire aux courts délais qui nous sont impartis pour l’exercice 20017.

Dans ce contexte inédit en matière conventionnelle et particulièrement difficile, nous comptons sur l’engagement de tous afin de fournir des éléments probants à l’IIRSO, véritable observatoire de notre profession qui doit avoir une incidence concrète et pragmatique sur la réalité des soins bucco-dentaires, leur financement et la pérennité de notre exercice libéral.

 

Pour l’URPS Chirurgiens-Dentistes Libéraux de Normandie

Le Bureau